Parole du mois du Père Yves Maurice ZAMBO – Juillet 2017 – Année A

Le Temps

Souvent, je m’interroge sur le devenir de notre Être, Homme ou Femme, sur notre identité de chrétien(ne). Nous avons tous une destinée dans le plan de Dieu. Comme la plus part d’entre vous, je ne sais ni quand ni comment. L’unique vérité à laquelle je crois est que Dieu agit en tout temps et en tout lieu. Il est Maître du temps imparti à chacun et à chaque chose.
Il n’y a pas un temps qui dure tout le temps.
Sachons profiter du temps qui nous est donné. Toutefois, remises entre les mains de l’Éternel, nos vies, chaque jour, croissent pour répondre au dessein bienveillant de Dieu. Oui, il n’est rien qui subsiste qui échappe à la logique du temps. Tout être, sous le regard de Dieu, trouve son accomplissement dans le temps. Cette réalisation de son existence doit puiser son énergie en Jésus-Christ. Il est vrai que les premiers philosophes ont essayé de comprendre le cosmos à travers les quatre éléments que sont l’eau, la terre, l’air et le feu. Je crois que notre être est le résumé parfait de ces quatre éléments. Aussi, voudrais-je m’efforcer de comprendre comment le Créateur a pris le temps de « fabriquer » l’Homme. De la glaise, il crée l’Être humain et insuffle son Esprit. C’est alors qu’il devient un être vivant. Dieu qui sait prendre du temps. Le temps d’asseoir les luminaires, de séparer les eaux de la terre, de constituer toute faunes et flores afin d’y introduire l’Homme et la Femme. Bref, je constate en lisant les premières pages de la Bible qu’il faut du temps. Quelle belle leçon de pédagogie ! Quelle patience de Dieu ! Le Temps. C’est cette logique qui est respectée dans la transmission de toute vie. Citons par exemple le temps qu’il faut au cultivateur pour récolter ou vendanger. Le temps requis à une femme pour pouvoir enfanter, etc.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Nous semblons ne plus avoir du temps. Notre génération est devenue très impatiente. Nous ne savons plus semer, biner, sarcler, arroser et enfin récolter. C’est la nouvelle mentalité de vouloir Tout, tout de suite. Nous sommes devenus très difficiles et très exigeants. Ne sommes-nous pas les fils et filles du Très haut ? Pourquoi vouloir semer et récolter le jour même ? Peuple de Dieu, je sais que nous savons trouver du temps pour ce qui nous plaît, ce qui nous arrange … Difficilement pour tout ce qui nous dérange. Encore moins pour ceux qui nous dérangent … Je nous invite à méditer les deux premiers chapitres du Livre de la Genèse afin que nous redécouvrions que nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu.
N’ayons pas peur du temps qu’il nous faut pour améliorer nos vies parfois insipides.
Avec la grâce de Dieu, je suis persuadé que le temps est à mettre à profit.
Prenons le temps de nous rapprocher les uns les autres au nom de notre Foi.
Le temps d’aimer et surtout de nous perfectionner en amour fraternel et en sainteté.