Editorial du Père Yves Maurice ZAMBO, Août 2017, Année A

L’Assomption …

Ce mois d’août est ponctué par la célébration de l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie. Solennité qui nous invite à méditer sur cette figure particulière de notre foi. N’oublions jamais que Jésus-Christ, notre Seigneur, est né de la Vierge Marie. Cette jeune femme humble, accordée en mariage à Joseph. Vaquant à ses tâches de mère attentive, servante du Seigneur dans une discrétion ineffable, Marie est élevée au ciel par la grâce de Dieu. Elle est le visage de l’Église, corps mystique du Christ, qui est appelée à être pour toujours avec son Seigneur dans la félicité céleste.
Comme vous le savez, il n’y a pas à confondre « l’Assomption » et « l’Ascension ». Ascension signifie « montée ».
Prenons par exemple le cas de l’Ascension de notre Seigneur Jésus-Christ ; cela signifie la montée de Jésus-Christ au ciel. En d’autres termes, c’est lui, Jésus-Christ, parce qu’il est Dieu né de Dieu, qui a la capacité de s’élever aux cieux. Quant à l’Assomption, qui signifie « élévation », le sujet bénéficie d’une aide qui lui est apportée par une autre personne. S’agissant de Marie, il s’agit d’une élévation qui lui est accordée par Dieu Père, Fils et Saint-Esprit. Elle est invitée, avec son corps et son âme, à contempler et à jouir des biens éternels. Quelle destinée ! Quel merveilleux parcours !
Frères et sœurs en Jésus-Christ, Marie, fille de Joachim et de Anne, est élevée au ciel pour nous montrer le chemin à suivre. Toute sa vie est un bel enseignement de sainteté. L’humble servante du Seigneur est, en ce mois, élevée dans la gloire de son divin Fils. Alors, quelques interrogations se présentent au regard de nos façons d’agir ou de penser. Au fait, ne sommes-nous pas chrétiens, sœurs et frères de Jésus-Christ ? Par le baptême, nous avons revêtu le Christ et sommes devenus enfants de Dieu. Pourquoi continuer à vivre sur la Terre comme si le Ciel n’existait pas ? Comment célébrer et comprendre l’Assomption de la très Sainte Vierge Marie et chercher chaque jour à rabaisser les autres ? Que faisons-nous pour élever les autres dans leur dignité ? Je pense qu’il nous faut apprendre davantage à nous abaisser afin de nous laisser élever par d’autres et par Dieu. A voir la tendance actuelle des événements, d’aucuns prétendent s’élever en s’appuyant sur les autres au risque de les étouffer et de les écraser. Non, la Très Sainte Vierge n’a jamais écrasé personne pour être élevée au ciel.
Il est de notre devoir de prier Marie toujours afin qu’elle soit notre modèle et notre guide. N’ayons pas peur de prier aussi pour ceux qui écrasent les autres pour s’élever dans la société, dans nos familles et même, de plus en plus, dans nos paroisses.
Le Seigneur dit :
« Si quelqu’un parmi vous veut être le premier, le plus grand, qu’il soit le dernier de tous et l’esclave de tous ».
Ô Vierge Très sainte, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre Mort …