Editorial du Père Yves Maurice ZAMBO, 2° Dimanche de Pâques, 23 avril 2017, Année A

De l’incrédulité à la foi
 Au lendemain des célébrations de  la Résurrection de Notre Seigneur sur nos deux secteurs pastoraux, je suis particulièrement émerveillé par la grande ferveur qui a animé de nombreux fidèles. Dans la joie de Pâques, chacun de nous est invité à vivre son propre passage de la fermeture à   l’ouverture du tombeau, des pleurs à la joie, de la haine à l’amour, de la mort à la vie… de l’incrédulité à la foi. C’est, animé par l’esprit de la résurrection, que je souhaite à chaque fidèle de nos deux secteurs, Castelnau et Margaux, de sortir de nos tombeaux. Le moment est venu de nous laisser renouveler par la grâce de la Résurrection.
A quoi nous sert-il de célébrer chaque année la solennité de Pâques si nous refusons de faire des passages dans nos vies ? N’oublions pas que « pâques » signifie « passage ». Je pense qu’il est impératif pour chacun de nous de se laisser conduire par l’esprit de Dieu. Dieu seul est capable de redonner vie à nos communautés, à nos familles qui gisent dans l’ombre de l’incrédulité, du manque de charité et d’abnégation de soi. Lui seul peut nous transformer en disciple-missionnaires. Aussi, voudrais-je que nous devenions tous des « Missionnaires de la Sainte Résurrection de notre divin Maître ». N’ayons pas peur de faire ce saut de qualité qui consiste à passer de l’incrédulité à la foi, comme fit l’Apôtre Thomas.  Soyons des vrais Thomas qui professent la foi véritable : « Mon Seigneur et mon Dieu ». Soyons des témoins joyeux de la Sainte résurrection !