Epiphanie

Détails
 
-Il s’agit ici des mages. Ils ont demandé leur chemin au roi Hérode (ceux qui ont lu « Nuit blanche à Bethléem » le savent…). Hérode leur a demandé de les prévenir du lieu et de la date approximative de la naissance de celui qui pourrait devenir son rival, dans le but de l’éliminer. Les mages ont un songe… et le reste du verset explique la suite.
-Les voici qui repartent par un autre chemin qui n’a pas l’air d’être le plus simple… Le dessin le montre à travers la perspective : on a l’impression que cette route « monte ». De plus, le pont utilise presque la diagonale (= la distance la plus longue). Le pont est très étroit, comme « le chemin qui mène à la vie », dans Matthieu 7,14.
-Pour ne pas mettre l’enfant en danger, ils préfèrent prendre sur eux ce danger.
 
Questions
-Quand est-ce que j’ai agi de la sorte, la dernière fois ? Quand ai-je pris sur moi ce qui aurait pu retomber sur un(e) autre ?
-Est-ce que j’ai remarqué que c’est exactement ce qu’à fait Jésus vis-à-vis de moi quand il a pris sur lui le péché du monde… le mien compris ?
-Est-ce que je me rends compte aussi que je ne peux pas prendre sur moi tous les dangers ou toutes les souffrances des autres ? D’une part, parce que je ne suis pas Dieu, ni tout-puissant, et d’autre part parce que quelques fois, je peux pêtre alourdi inutilement sans forcément alléger l’autre.

Noël du Lapin Bleu

Détails

-Le lapin fait les courses pour acheter des cadeaux de Noël. Il a trouvé une petite statuette d’ange.

-Un (vrai) ange lui apparaît pour lui annoncer la nouvelle, et il lui répond comme si c’était quelque chose d’habituel. 

-On remarque encore que le lapin se trompe de but. L’ange lui indique l’autre côté. C’est vrai qu’une semaine avant Noël, quel est notre but ? A quoi passe-t’on le plus clair de notre temps ?

Questions

On relève plusieurs aberrations ; Noël est une fête chrétienne qu’on veut vider de son sens. Savez-vous qu’en fouillant sur internet, on trouve des explications que le calendrier de l’avent sert à patienter jusqu’à Noël en ayant un chocolat par jour ? Savez-vous qu’il existe aussi des calendriers de l’avent pour chiens ? Savez-vous que dans le quartier où j’habite, en 2009, des haut-parleurs suspendus dans la rue diffusaient des chants de Noël et que la mairie a reçu des plaignants qui étaient heurtés de ce qu’on puisse passer des chants religieux dans un pays laïc ?    

-Enlevons donc Jésus du pays, mais toutes les conséquences aussi, à savoir ; pas de Jésus, pas de Nativité, donc pas de Noël. Enlevons les sapins, les décorations, les cadeaux, et que le 25 décembre devienne un jour de travail comme les autres.

Non ?

1er Dimanche de l’Avent Année A

Annonce de la venue du Messie

Lecture du livre de Jérémie (Jr 33, 14-16)

Parole du Seigneur : Voici venir des jours où j’accomplirai la promesse de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda :

En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai naître chez David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice.

En ces jours-là, Juda sera délivré, Jérusalem habitera en sécurité, et voici le nom qu’on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice ».

« En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai naître chez David un Germe de justice «  (Jérémie 33,15)                                                  

Lapinbleu-Avent2012-Dim1

Je peux ECRIRE UN COMMENTAIRE pour dire ce que j’écrirais dans la bulle.

BREVE EXPLICATION DE LA PAROLE

La « promesse de bonheur » dont il est question ici se réalisera dans la venue d’une personne exceptionnelle : Jésus. En ce début de l’avent, nous attendons deux choses. La première est tournée vers la fin des temps, quand Jésus viendra dans sa gloire, et la deuxième, c’est l’attente de Jésus à Noël, dans l’humilité.

QUESTION DU JOUR :

-Comment est-ce que j’ai décidé de préparer mon cœur à la venue de Jésus cette année. Ai-je une résolution à partager ? Peut-être que ça donnera des idées aux autres ?

28ème Dimanche du Temps Ordinaire

Le lapin de droite représente le lépreux guéri qui revient vers Jésus en marchant arrière.

Il fait un « moonwalk », une figure de danse inventée par Etienne Ducroux et rendue populaire par Cab Calloway et Michael Jackson. Cette figure donne l’impression d’avancer, alors qu’on est physiquement  est en train de reculer.

Revenir sur ses pas n’est pas forcément revenir en arrière. Les disciples d’Emmaüs, lorsqu’ils reconnaissent Jésus ressuscité, reviennent sur leurs pas, mais avec un cœur nouveau. C’est également le cas pour le lépreux guéri ; il a changé. En revenant en arrière, il est en train d’avancer ; il fait la route inverse avec un cœur nouveau. Il glorifie Dieu « à pleine voix ». Le psaume 141,2 dit « A pleine voix, je crie vers le Seigneur ! A pleine voix, je supplie le Seigneur ». Et au verset 5 : « A pleine voix je crie vers le Seigneur ; il me répond de sa montagne sainte ».

Et moi, est-ce que je mets la même intensité dans la demande que dans la louange ?

Ai-je déjà fait un chemin de retour avec un cœur nouveau ? A quelle occasion ?

26ème Dimanche du Temps Ordinaire

Détails

-Ce dessin est repris d’une icône de la Résurrection. Sur l’icône, Jésus est représenté par le lapin à droite : on le reconnaît aux plaies (lumineuses maintenant) laissées par les clous de sa Passion, ainsi qu’à la croix dessinée dans son auréole.
-Sur la vraie icône, il sort vainqueur du séjour des morts et il tient la main d’Adam symbole de l’humanité pour le tirer à la vie. Ici, Adam refuse la Vie et s’enfonce dans les ténèbres.
-Ce qui ressemble à des caisses sont en réalité des tombeaux.
-Sous les pieds de Jésus, ce sont les portes du séjour des morts qui sont cassées On note qu’elles ont un forme de croix…  C’est par sa croix que Jésus a tué la mort.

Questions

-Un riche est en proie aux tourments du séjour des morts. Ce riche demande à Abraham à ce que quelqu’un de chez les morts aille prévenir ses 5 frères vivants de changer de vie pour ne pas qu’ils finissent comme lui. Réponse d’Abraham : « S’ils n’écoutent pas Moïse ni les prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus ».
On le constate bien ; Quelqu’un (et pas n’importe qui ; Jésus !) est ressuscité d’entre les morts, et beaucoup n’en sont pas convaincus.
-Et moi, qu’est-ce qui m’amène à reconnaître la vérité d’une proposition ou d’un fait ? (c’est la définition de « convaincre »).
-Me faut-il des preuves pour tout ? Y a-t’il des personnes qui sont plus convaincantes que d’autres avec moi ? Lesquelles et pourquoi ?
-Sur quoi repose ma conviction ? Qu’est-ce qui pourrait la faire tomber d’un coup ?
-Je trouve curieux le fait que quelque chose qui touche à la foi soit si facilement en question et que bien d’autres choses (dans une discussion, à la télé, sur les réseaux sociaux) sont si vite gobées sans esprit critique ni vérification. Comment me suis-je situé dans pareil cas la dernière fois ?