Conseil pastoral secteurs Castelnau/Margaux 2019 – 2022

le Bureau :

Président : Père Yves-Maurice Zambo

Vice présidente :Françoise Vandermeersch

Secrétaire :Marc Benoist

Secrétaire adjointe : Eliette Plagnot

les membres de droit :

les membres de l’EAP :

  David Begou chargé du patrimoine
 Vicente Evelyne chargée des associations et accompagnement des familles endeuillées
 Jean Luc Giraudoux chargé de la Liturgie et ktchèse
 Vergnac Annick chargée des malades et des personnes âgées

Le vice Président du Conseil Economique : David Bégou


les Relais paroissiaux :

ARSAC : Chilaud Anne Marie et Grimeau Marie Françoise

AVENSAN : Forment Dominique et Kerouanton Maryvonne

BRACH: Vergnac Annick

CANTENAC : Glassier Laurent

CASTELNAU : Nicolas Jeudy

LABARDE: Barbé Monique et Piouceau Micheline

LISTRAC : De Rozières Isabelle

LUDON : Beyries Arthur

MACAU : 

MARGAUX: Plagnot Eliette et Giraudoux Jean Luc

MOULIS : Fourcade Josette et Vicente Evelyne

SAINTE HELENE : Ripoche Gael et Benoist Marc

SALAUNES : Gomez Bernadette

SOUSSANS : Vrech Guy et Demay Marie Ange

Les services ,mouvements et associations :

Aumônerie enseignement public (AEP)

Aumônier du collège Canterane de Castelnau :Raymond Christiane (animatrice mandatée par l’aumônier)

Saint Vincent de Paul : Fihey Christian

associations amis de l’église :

Cantenac :

Margaux : Alain Michel

Macau :   Bouron Hélène              

Moulis : Vicente Evelyne

Soussans: Clémenceau Dominique

Messe journée catéchèse du 13/01/19

Dimanche 13 janvier 2019

Le Baptême du Seigneur

Année C

Couleur liturgique : Blanc

Entrée : Vous recevrez une force (Glorious)

Vous recevrez une force Celle de l’Esprit Saint

Vous deviendrez des apôtres En son nom élevez les mains En son nom élevez les mains

Viens Saint Esprit embraser les nations

Viens Saint Esprit sur cette génération (x2)

Vous partirez sur les routes Proclamer « Jésus est la vie » Et vous n’aurez aucun doute Embrasés par le Saint Esprit Embrasés par le Saint Esprit

Kyrie : Messe « du Canada »

Seigneur prends pitié, Seigneur prends pitié

Nous avons manqué d’espoir, Seigneur prends pitié

O Christ prends pitié, O Christ prends pitié,

Nous avons manqué de foi, O Christ prends pitié

Seigneur prends pitié, Seigneur prends pitié

Nous avons manqué d’amour, Seigneur prends pitié

Gloria : Gloire à Dieu dans le ciel (C242-1)

Gloire à Dieu dans le ciel,

Grande paix sur la terre (bis)

Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons,

Nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire.

Le seul Saint, le seul Seigneur, le seul Très-Haut Jésus-Christ, avec l’Esprit, dans la gloire du Père.

Seigneur Dieu, le Roi du ciel, le Père tout Puissant, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père.

LITURGIE DE LA PAROLE

Première lecture : Lecture du livre du prophète Isaïe (Is 40, 1-5.9-11)

« La gloire du Seigneur se révélera, et tout être de chair verra »

Psaume : (Ps 103 (104), 1c-3a, 3bc-4, 24-25, 27-28, 29-30)

R/ Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand !

Deuxième lecture : Lecture de la lettre de saint Paul apôtre à Tite (Tt 2, 11-14 ; 3, 4-7)

« Par le bain du baptême,

Dieu nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint »

Acclamation de l’Evangile

Alléluia. Alléluia.

Voici venir un plus fort que moi, proclame Jean Baptiste ;
c’est lui qui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Alléluia.

Evangile : Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 3, 15-16.21-22)

« Comme Jésus priait, après avoir été baptisé, le ciel s’ouvrit »

Prière universelle :

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants

Offertoire : J’attendrai (Glorious)

Envoie ton Esprit Saint envoie ton feu divin
J’attendrai les mains levées vers Celui qui peut tout
Fais pleuvoir ton Esprit sur ton fils repenti
J’attendrai les mains levées vers Celui qui peut tout

Ouvre les écluses des Cieux Tu règnes Fais pleuvoir l’eau de ton Saint lieu du Ciel Que Ton Esprit Saint souffle en ce lieu qu’il vienne

Sanctus : Messe « du Canada »

Saint, Saint, est le Seigneur, Eternel est son Amour !(bis)

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire !
Hosanna au plus haut des cieux !

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur
Hosanna au plus haut des cieux !

Anamnèse : (Air écossais)

Gloire à Toi qui étais mort, gloire à Toi Jésus,
Gloire à Toi qui es vivant, gloire à Toi,
Gloire à Toi ressuscité, viens revivre en nous
Aujourd’hui et jusqu’au dernier jour.

Agnus : Messe Canadienne

Agneau de Dieu, Agneau de Dieu,
Agneau de Dieu, Prends pitié de nous

Agneau de Dieu, Agneau de Dieu,
Agneau de Dieu, Prends pitié de nous

Agneau de Dieu, Agneau de Dieu,
Agneau de Dieu, Donne-nous la paix.

Communion : Venez approchons nous

R. Venez ! Approchons-nous de la table du Christ, Il nous livre son corps et son sang, Il se fait nourriture, Pain de Vie éternelle, Nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau !

  1. La Sagesse de Dieu a préparé son vin, Elle a dressé la table, elle invite les saints :
     » Venez boire à la coupe ! Venez manger le pain ! Soyez la joie de Dieu, accourez au festin ! « 
  2. Par le pain et le vin reçus en communion,
    Voici le sacrifice qui nous rend à la Vie.
    Le sang de l’Alliance jaillit du cœur de Dieu,
    Quand le Verbe fait chair s’offre à nous sur la Croix.
  3. Dieu est notre berger, nous ne manquons de rien, Sur des prés d’herbe fraîche, Il nous fait reposer.
    Il restaure notre âme, Il nous garde du mal, Quand Il dresse pour nous la Table du Salut.
  4. Rayonne et resplendis, Église du Seigneur, Car Il est ta Lumière, Dieu l’a ressuscité !
    Que tout genou fléchisse au nom de Jésus Christ ! Il nous rend à la Vie par son Eucharistie !

Chant à Marie : Je vous salue Marie (IEV 14-17)

Je vous salue, Marie comblée de grâce ; Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes Et Jésus, votre enfant, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous pauvres pécheurs, Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen, amen, alléluia.

Envoi : Allons à la rencontre du Seigneur
Allons à la rencontre du Seigneur,
Allons à sa rencontre, Il nous appelle !
Allons à la rencontre du Seigneur,
Allons à sa rencontre, Il nous attend

Notre Dieu veut la joie de ses enfants,
Il nous aime comme un Père,
Notre Dieu fait alliance avec la terre,
Dieu nous appelle, Dieu nous attend.

Notre Dieu veut la joie de ses enfants,
Il nous a donné son Fils.
En Jésus, nous trouverons la vraie vie.
Il nous appelle, Il nous attend.

Messes à venir :    

Samedi : Dimanche :
17h : Ste Hélène 9h30 : Listrac, 11h00 : Macau
18h30 : Ludon 16h30 :Arsac , 18h00 : Castelnau

Baptême du Seigneur

PREMIÈRE LECTURE

« La gloire du Seigneur se révélera, et tout être de chair verra » (Is 40, 1-5.9-11)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu – parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes.

    Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ;
tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu.
    Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées !
que les escarpements se changent en plaine,et les sommets, en large vallée !
    Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »

    Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion.
Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem.
Élève la voix, ne crains pas.
Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! »
        Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout. Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage.
    Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 103 (104), 1c-3a, 3bc-4, 24-25, 27-28, 29-30)

R/ Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
 (Ps 103, 1)

Revêtu de magnificence,
tu as pour manteau la lumière !
Comme une tenture, tu déploies les cieux,
tu élèves dans leurs eaux tes demeures.

Des nuées, tu te fais un char,
tu t’avances sur les ailes du vent ;
tu prends les vents pour messagers,
pour serviteurs, les flammes des éclairs.

Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
Tout cela , ta sagesse l’a fait ;
     la terre s’emplit de tes biens.
Voici l’immensité de la mer,
son grouillement innombrable d’animaux grands et petits.

Tous, ils comptent sur toi
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
tu ouvres la main : ils sont comblés.

Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ;
tu reprends leur souffle, ils expirent
      et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.

DEUXIÈME LECTURE

« Par le bain du baptême, Dieu nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint » (Tt 2, 11-14 ; 3, 4-7)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre à Tite

Bien-aimé,
     la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.
    Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde,
et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété, attendant que se réalise la bienheureuse espérance : la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ.
    Car il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes,
et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

    Lorsque Dieu, notre Sauveur, a manifesté sa bonté et son amour pour les hommes, il nous a sauvés, non pas à cause de la justice de nos propres actes,
mais par sa miséricorde. Par le bain du baptême, il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint.
    Cet Esprit, Dieu l’a répandu sur nous en abondance, par Jésus Christ notre Sauveur, afin que, rendus justes par sa grâce, nous devenions en espérance
héritiers de la vie éternelle.

 – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Comme Jésus priait, après avoir été baptisé, le ciel s’ouvrit » (Lc 3, 15-16.21-22)

Alléluia. Alléluia. 
Voici venir un plus fort que moi,
proclame Jean Baptiste ;
c’est lui qui vous baptisera
dans l’Esprit Saint et le feu.
Alléluia. (cf. Lc 3, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    le peuple venu auprès de Jean le Baptiste était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ.
    Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. »

    Comme tout le peuple se faisait baptiser et qu’après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s’ouvrit.
    L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe,
descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Epiphanie

-Détails

-Comme toujours, à première vue, c’est marrant, mais il y a plus profond que la première vue…  

-Les mages cherchent l’étoile. Celui qui a sa carte avec un trou dedans l’a trouvée. L’autre doute.

-Mais si on suit le regard du premier, il va beaucoup plus loin que le trou. De son œil droit (qui est à gauche…) il te regarde, et de son œil gauche, il regarde le Ciel.  A toi de conclure…

-L’étoile qu’il cherche a six branches, comme l’étoile de David.

-Sur le dessin, toutes les étoiles ont cinq branches sauf deux. Une qui en a huit et qu’on trouve facilement, et une autre qui en a six et qu’il est difficile de trouver (comme quoi il n’y a pas que les mages qui peinent)

-Si tu veux chercher l’étoile qui a six branches, saute ce paragraphe parce que je vais dire où elle est. On la trouve au-dessus de Dieu, représenté sur le dessin (si si). Il est représenté par le point d’interrogation qui se trouve dans le verset Biblique, tout en haut. Dieu, on ne peut pas se l’imaginer, alors, je l’ai représenté comme ceci.
-Dernier détail; dans le trou de la carte, outre la tête du lapin, il n’y a aucune étoile en arrière-fond, puisque l’étoile mise en valeur ici, c’est le visage illuminé du lapin qui a trouvé.

Questions

-Quand tu auras trouvé l’étoile sur le dessin, tu pourras trouver l’étoile dans ta vie.

-Comment se fait-il que le lapin pointe son doigt sur l’étoile qu’il a trouvée alors qu’elle est derrière lui ? Là encore, je laisse la question ouverte pour que tu y répondes par toi-même.

Horaires messes de Noël 2018

Horaires des messes de Noël sur le secteur Castelnau / Margaux

Lundi 24 décembre:

          19h Listrac

          21h30 Soussan

Mardi 25 décembre:

          9h30 Brach

          11h Macau

          16h30 Arsac

          18h Castelnau

4ème Dimanche du Temps de l’Avent

PREMIÈRE LECTURE

« De toi sortira celui qui doit gouverner Israël » (Mi 5, 1-4a)

Lecture du livre du prophète Michée

Ainsi parle le Seigneur :
    Toi, Bethléem Éphrata,
le plus petit des clans de Juda,
c’est de toi que sortira pour moi
celui qui doit gouverner Israël.
Ses origines remontent aux temps anciens,
aux jours d’autrefois.
    Mais Dieu livrera son peuple
jusqu’au jour où enfantera…
celle qui doit enfanter,
et ceux de ses frères qui resteront
rejoindront les fils d’Israël.
    Il se dressera et il sera leur berger
par la puissance du Seigneur,
par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu.
Ils habiteront en sécurité,
car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre,
    et lui-même, il sera la paix !

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 79 (80), 2a.c.3bc, 15-16a, 18-19)

R/ Dieu, fais-nous revenir ;
que ton visage s’éclaire,
et nous serons sauvés !
 (Ps 79, 4)

Berger d’Israël, écoute,
resplendis au-dessus des Kéroubim !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

Dieu de l’univers, reviens !
Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu’a plantée ta main puissante.

Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force.
Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

DEUXIÈME LECTURE

« Me voici, je suis venu pour faire ta volonté » (He 10, 5-10)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
    en entrant dans le monde,
le Christ dit :
Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande,
mais tu m’as formé un corps.
    Tu n’as pas agréé les holocaustes
ni les sacrifices pour le péché ;
    alors, j’ai dit :
Me voici,
je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté,
ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.

    Le Christ commence donc par dire :
Tu n’as pas voulu ni agréé
les sacrifices et les offrandes,
les holocaustes et les sacrifices pour le péché,

ceux que la Loi prescrit d’offrir.
    Puis il déclare :
Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.
Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second.
    Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés,
par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps,
une fois pour toutes.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Alléluia. Alléluia. 
Voici la servante du Seigneur :
que tout m’advienne selon ta parole.
Alléluia. (Lc 1, 38)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là,
Marie se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
    et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le fruit de tes entrailles est béni.
    D’où m’est-il donné
que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
    Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
    Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

4ème Dimanche du Temps de l’Avent



Le contexte : Marie est enceinte de Jésus. Elle rejoint sa cousine Elisabeth enceinte de Jean-Baptiste. Elisabeth est âgée et c’est un miracle qu’elle porte Jean-Baptiste. Lorsque Marie arrive chez sa cousine et la salue, le petit Jean-Baptiste tressaille comme s’il reconnaissait déjà la présence de Jésus en Marie.
-Sur ce dessin (inventé), Elisabeth porte deux plateaux avec du champagne, comme pour fêter la venue de Jésus. Sur un plateau, il y a 7 coupes, comme la plénitude des 7 dons de l’Esprit-Saint (sagesse, intelligence, force, conseil, science, piété et crainte de Dieu)
-Sur l’autre plateau, il y a 4 verres à vin. 4, dans la Bible, c’est le chiffre de la terre avec ses 4 points cardinaux (Nord, sud, est et ouest) et donc la plénitude des personnes que la terre contient. La venue de Jésus pourra remplir de joie tous les habitants de la terre.
-Il y a aussi une allusion au « Hula-hoop », cette danse où on fait tourner un cerceau autour de la taille avec ses hanches. Elisabeth dit « Houla », « hop » suite au tressaillement de l’enfant en elle. Ce jeu de mots est aussi une interprétation de Jean-Baptiste qui est rempli de joie et qui danse pour Dieu.
Questions
-Dans ce passage d’Evangile, il y a 4 personnes qui inter-agissent. D’abord, Jésus, la Parole Eternelle. Il est en Marie et sa présence en elle lui inspire des paroles de salutation. A la voix de Marie, Jean-Baptiste présent en Elisabeth tressaille de joie. Elisabeth, qui en ressent le tressaillement, exulte de joie.
-Quand est-ce que j’ai pu voir la joie de Dieu se transmettre et faire du bien ? Chaque personne la manifeste d’une façon propre. Quelle est ma façon d’exulter en Dieu ?

3ème Dimanche de l’Avent

PREMIÈRE LECTURE

« Le Seigneur exultera pour toi et se réjouira » (So 3, 14-18a)

Lecture du livre du prophète Sophonie

Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël !
Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem !
Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis.
Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur.

Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir !
Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut.
Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ;
il exultera pour toi et se réjouira, comme aux jours de fête. »

– Parole du Seigneur.

CANTIQUE

(Is 12, 2-3, 4bcde, 5-6)

R/ Jubile, crie de joie,
car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël.
 (cf. Is 12, 6)

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.
Exultant de joie, vous puiserez les eaux
aux sources du salut.

« Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »
Redites-le : « Sublime est son nom ! »

Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !

DEUXIÈME LECTURE

« Le Seigneur est proche » (Ph 4, 4-7)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens

Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie.
Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.
Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce,
pour faire connaître à Dieu vos demandes.
Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Que devons-nous faire ? » (Lc 3, 10-18)

Alléluia. Alléluia. 
L’Esprit du Seigneur est sur moi :
il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres.
Alléluia. (cf. Is 61, 1)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,     les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? »
Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! »
Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts)  vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent :
« Maître, que devons-nous faire ? »
Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. »
Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes   si Jean n’était pas le Christ.
Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

– Acclamons la Parole de Dieu.

3ème Dimanche de l’Avent

Détails
-On vient voir Jean-Baptiste de toute la région. Il baptise et proclame la conversion.
-La foule lui demande « que devons-nous faire ? ». Les collecteurs d’impôts lui demandent « que devons-nous faire ? ». Les soldats lui demandent « que devons-nous faire ? ». On lui pose trois fois la même question, mais curieusement, Jean-Baptiste donne trois réponses différentes. Il les donne en fonction du rôle de chacun.
-Dans ce dessin, Jean-Baptiste joue la provocation en demandant quelque chose d’impossible pour montrer que Dieu nous demande de réaliser des choses simples du quotidien (mais de les réaliser extrao ordinairement bien).
Questions
 
-La vie spirituelle (et mystique) est bien souvent une question de réalisme. Jean-Baptiste répond à chacun ce qu’il doit faire. Aux foules, il dit de partager la nourriture et le vêtement. Aux collecteurs d’impôts, il leur demande d’être honnêtes. Aux soldats, il leur dit de ne frapper personne sans raison et de se contenter de leur salaire.
-Et moi, si je posais la question à Jésus « que dois-je faire cette semaine ? » Que me répondrait-il ?
-Est-ce que ça me choque si Jésus demande quelque chose de plus exigeant à quelqu’un d’autre ? Dans ce cas, est-ce que je pense qu’il va être meilleur que moi ?
-Est-ce que ça me choque, au contraire, si un autre chrétien ne vit pas les même exigences que je vis car il n’en est pas encore capable ?