Qui es-tu ?

Qui es-tu ?

Cette question est posée plusieurs fois à Jean dans l’évangile de ce troisième dimanche de l’Avent. « Qui es-tu » renvoie à l’opinion que les autres se font de nous et mérite des explications. Alors, qui sommes-nous face aux autres ? Qui sommes-nous face à nous-même ? Qui sommes-nous face à Dieu ?
Comme Jean, relevons d’emblée que nous ne sommes pas le Christ ; pas non plus la Lumière. Jésus seul est le Christ et la Lumière. Nous ne sommes que des « témoins » du Christ, des témoins de la Lumière au sein d’un monde plongé de plus en plus dans les ténèbres de la précarité, de la méchanceté et de l’incrédulité. C’est à nous que revient la noble tâche d’être des témoins de La Lumière qui éclaire tout homme en ce monde : Jésus-Christ.
Bien aimés en Christ, laissons nous mouvoir par cette dynamique du témoignage de l’évangile pour devenir les « témoins d’un monde nouveau ».
Puisse la couleur liturgique de ce dimanche, dit de la joie, nous stimuler à être des témoins de joie autour de nous et en nous-mêmes. Que le ROSE de ce jour nous incite à être des témoins de l’Amour de Dieu pour chaque humain quel qu’il soit.

Alors, qui es-tu ? Qui êtes-vous ? Qui sommes-nous ?

Préparer le chemin …

YMZ Bénédiction Crèche 2014Préparer le chemin …

C’est l’une des expressions qui nous plonge davantage dans le temps de l’Avent. Nous attendons un grand événement dans quelques semaines : la venue du Messie. Pour cela, il nous faut être à jour et réunir tous les éléments qui peuvent favoriser un bel échange avec celui qui vient parmi nous.
Préparer le chemin chemin du Seigneur c’est enlever tous les détritus qui jonchent notre cœur et empêche Dieu de faire en nous sa demeure. C’est aussi laisser une place à l’inconnu dans notre vie. Sommes-nous encore disposés à prendre du temps pour l’étranger ? C’est le Christ qui s’invite chez nous à Noël. Préparons nous, certes matériellement, mais aussi et surtout spirituellement.

Je vous ai proposé une méthode qui, j’espère, nous aidera ensemble à attendre la venue de Jésus : la bénédiction des crèches dans les familles. C’est un moment de prière avec votre famille afin que vous réalisiez que Dieu a envoyé son fils naître au sein de chaque famille.
Puisse la famille retrouver son statut « d’église domestique » dans notre secteur pastoral.

Parole du Père Zambo du 1er Dimanche de l’Avent

Joyeux temps de l’Avent !

Je suis ravi de vous savoir en possession de notre premier numéro d’hebdomadaire que j’ai baptisé « Le Vigneron ».

Il s’inscrit dans le projet pastoral que je me suis proposé de réaliser au milieu de vous : travailler ensemble pour la gloire de Dieu et le salut de chacun.

Comme vous le savez, depuis le 1er septembre dernier, Mgr Jean-Pierre RICARD m’a confié la charge pastorale de votre Secteur.

Je lui suis très reconnaissant pour cette marque de confiance. Je tiens tout d’abord à rendre grâce à Dieu pour le don de la foi qu’il m’a donné et qui m’a conduit jusqu’à vous.

De ma forêt natale du Cameroun, je me retrouve au milieu des vignes du Médoc. Heureusement que je ne suis pas dépaysé… Oui, c’est le Maître, Le Vigneron Suprême qui nous invite à travailler à sa Vigne qu’on appelle « Église ».

Puisse ce temps de l’Avent, temps d’attente joyeuse de la venue de notre Seigneur, qui marque le début d’une nouvelle année liturgique, apporter à chacun et à chacune de vous beaucoup d’espérance et de joie dans vos familles et vos communautés respectives.

Veillons et prions que son jour advienne.

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

 

Père Yves Maurice Zambo